Follow by Email

mercredi 11 avril 2018

Les 10 du 10

Mais où ai-je la tête ? ... J'ai complètement zappé... 
C'est en lisant son billet ce matin que je m'en suis aperçue...
La consigne :
ZUTzutZut ZUTzutZut bon on va faire très très simple (oui je dis toujours ça!) Alors  j'explique : avec toutes les machines et tout ce qui est informatisé aujourd'hui il y a encore tout de même ÉNORMÉMENT de choses que nous devons faire MANUELLEMENT, ouvrir la porte (pas celle du supermarché), allumer le feu.... etc. On y va? 

Vous verrez, je ne l'ai pas respectée...je vous propose des photos prises
hier chez ma belle-soeur dans sa véranda








Mon entrée  bien printanière avec le photinia prêt à fleurir


la montagne noire vue depuis ma petite fenêtre sur le toit


la toute dernière est de  ce matin, le jardin est rempli de flaques
d'eau, il pleut encore et le grand vent d'autan fait pénétrer la pluie partout.


Bonne journée, les autres participants sont


lundi 9 avril 2018

Pour Lakévio



Les dix ...


Sans têtes 
karin jurick -hands of time
Karin Jurick

Sur ce que vous inspire la toile de Karin Jurick, vous voudrez bien placer les dix mots suivants dans votre texte en les soulignant ou surlignant. pour mieux les repérer.
complémentaire
epoustouflant
respirait
baignade
tortionnaire
chanteur
juger
aberrant
pénitencier
profitera

Comme tous les jours à l'heure de la baignade, le chanteur entonnait : "les portes du pénitencier". Pourquoi cette chanson-là, à ce moment-là ? C'était ainsi. C'était le top départ.
Karin écoutait les paroles tout en observant le couple assis sur un banc en face d'elle.
Le personnage de gauche était-il un homme ou une femme ?
Elle ne pouvait en juger.
Pourtant, il lui semblait aberrant de vouloir à tout prix lui coller une étiquette...
Après tout, il paraissait tellement complémentaire au personnage de droite.. c'en était époustouflant, il semblait impossible que ces deux-là puissent être dissociés. 
Le personnage de droite respirait l'assurance, la confiance en soi, celui de gauche était plus timoré, plus hésitant.
Karin, eût alors une idée folle, elle eut envie de céder à son penchant naturel qui était de dessiner tout ce que son oeil voyait, MAIS, tel une tortionnaire, elle les "croquerait" sans tête, de façon à faire ressortir ce qu'ils lui inspiraient.
A qui profitera sa vision des choses ? Ce n'était pas son problème... 

vendredi 6 avril 2018

Le printemps au jardin...

Avant-hier, il faisait beau, le vent d'autan était absent...
vite, vite l'APN..

pour immortaliser la Pulmonaire


L'Amélanchier couvert de petites étoiles blanches qui donneront des baies très prisées
par nous et...par les merles


La première azalée

 Les fleurs du Prunier royal (peut-être mangerons-nous enfin ses bonnes prunes cette année..)


celles des  Poiriers

ou celles du Pommier Evereste 

regardez donc toutes les petites pommes en perspective....


et, pour finir, le ciel vu depuis la petite fenêtre sur le toit de notre maison.


Bon week-end à vous qui passez par ici.

mardi 3 avril 2018

Une sirène sur la plage...

Sur la plage : une sirène au doux prénom : Izia, 4 ans et demi.

mercredi 28 mars 2018

Retour case départ...

Quand ça veut pas...ça veut pas...

M. Tanette a eu un zona le 3 mars.
 Notre billet pour Gênes-Palerme était prévu depuis le mois de Janvier  : départ le 15 mars.
Nous avons bien hésité à reporter la date,  le zona avait pratiquement disparu
et on a pensé que les douleurs allaient s'estomper...
Mais, au bout d'une semaine  les névralgies post-zostériennes 
ne faisant que s'accentuer, la fatigue aidant et M. Tanette étant seul à conduire,
il nous a semblé plus sage de rebrousser chemin.

Nous allions quitter les oiseaux de paradis


et la mer couleur turquoise


Avec grand regret, certes, c'était vraiment dommage d'être arrivé si près du but....

la météo s'est mise à l'unisson de notre moral, nous avons quitté  
Palerme sous un déluge :



Au milieu de la traversée le soleil a daigné nous faire un petit coucou avant de 
se coucher comme pour nous dire... à bientôt...


 Puis nous avons vu  le jour se lever à l'arrivée sur Gênes


Dans le Tarn nous avons retrouvé la pluie et rallumé le feu dans la cheminée

Espérons que les conditions seront optimales plus tard  pour que nous puissions faire le périple prévu, mais il va falloir faire vite, nous avons fêté là-bas nos anniversaires à une semaine d'intervalle et, à tous les deux, ça commence à faire un sacré bail...
 

vendredi 23 mars 2018

L'Etna

L'Etan vu de Catane cet après-midi.